Monet résume sa vie ainsi de la meilleure manière : « Qu’y a-t-il à dire de moi ? Que peut-il y avoir à dire, je vous le demande, d’un homme que rien au monde n’intéresse que sa peinture – et aussi son jardin et ses fleurs ». 

Il est merveilleux de découvrir un pays et une histoire par ses peintres et sa peinture. Aujourd’hui, nous parlons d’Oscar Claude Monet, peintre français né à Paris en 1840, l’un des créateurs de la peinture impressionniste. Si grande est leur contribution à ce genre de peinture que le terme “l’impressionnisme” est dérivé du titre de son chef-d’œuvre: Impression soleil devant.

Claude grandit au Havre où il fait la rencontre d’Eugène Boudin, qui lui enseigne la peinture en plein air. Il part ensuite étudier Paris, où il se lie aux futurs impressionnistes. Ses premières œuvres, jusqu’à la moitié des années 1860, sont style réaliste. Certains d’entre eux ont réussi à être exposés au Salon de Paris. À la fin des années 1860, il a commencé à peindre des œuvres impressionnistes.

Dans les années 1870, il faisait partie des expositions impressionnistes dans laquelles ont également participé Pierre-Auguste Renoir et Edgar Degas. Son “Impression soleil levant” a fait partie du Salon des Refusés en 1874. Sa carrière a été tirée par le marchand d’art Paul Durand-Ruel.  A cette époque, Monet a développé le concept de la «série» et à partir de 1890 il se consacre à des séries dans lesquelles un motif est peint à plusieurs reprises avec un éclairage différent; c’est-à-dire qu’il peint le même motif à différentes heures de la journée, à diverses saisons…; Dans le même temps, il a commencé à travailler sur le célèbre jardin de sa maison à Giverny avec des bassins de nénuphars qui sont ensuite utilisés comme une raison pour ses peintures.

Si nous parlons des séries de peintures de Monet, il commence par les Meules, puis il réalise Les Peupliers, la célèbre Série des Cathédrales de Rouen, celle des Parlements de Londres et Les Nymphéas de son jardin.

Nous voulons faire une mention spéciale non seulement “Les Nymphéas”, une série d’environ 250 peintures à l’huile qui ont été élaborées pendant les 31 dernières années de sa vie, mais également à un site unique et très spécial qui est dans les jardins des Tuileries à Paris: le musée de l’Orangerie. Si vous cherchez une réunion avec vous-même où le silence et l’art provoquent un état de paix et de beauté, ne hésitez pas à visiter cet musée. Claude Monet choisit d’y installer le grand ensemble mural des Nymphéas avec la proposition de Georges Clemenceau. Le grand ensemble mural contient huit compositions de même hauteur (2 mètres) mais de longueur variable (de 5,99 m à 17,00 m) réparties sur les murs dans 2 belles salles ovales. L’ensemble forme une surface d’environ 200 m2 qui en fait une des réalisations les plus monumentales du siècle.

Monet a peint ces compositions pour qu’elles soient suspendues en cercle, comme si une journée ou les quatre saisons s’écoulaient devant les yeux du spectateur. Quelle belle invitation à vivre l’art et la vie !

Claude Monet meurt à Giverny en 1926. Sa maison a été offert par son fils Michel à l’Académie française des Beaux-Arts en 1966. Grâce à la Fondation Claude Monet, la maison et les jardins ont été ouverts au public en 1980 après une restauration et est maintenant un attraction pour les touristes du monde entier qui visitent Giverny.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies et autres traceurs afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar